Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Auteur/autrice : <span>Claude Rappaport</span>

Tabac 2021, ça y est le prix du paquet est à 10 €, et avec le Covid-19, … c’est que du bonheur !

Le Tabagisme rencontre la réalité Covid-19, et le prix du tabac augmente … cela fait beaucoup non ?

La COVID-19 est une maladie infectieuse qui touche principalement les poumons. Le fait de fumer affaiblit la fonction pulmonaire, rendant l’organisme moins résistant aux coronavirus et à d’autres agents pathogènes.

Le tabagisme est aussi un important facteur de risque de maladies non transmissibles comme les maladies cardiovasculaires, le cancer, les affections respiratoires et le diabète, et les personnes souffrant de ces pathologies risquent davantage de faire une maladie grave si elles sont infectées par le virus de la COVID-19.

Les travaux de recherche existants semblent indiquer que le risque de maladie grave et de décès est plus élevé chez les fumeurs.

Selon l’OMS, le nombre d’hommes fumeurs dans le monde devrait baisser de deux millions entre 2018 et 2020. Les femmes sont déjà, depuis plusieurs décennies, de moins en moins nombreuses à fumer. En France cette tendance est confirmée (Fédération Française de Cardiologie)

EVOLUTION EN FRANCE DU TABAGISME QUOTIDIEN

Selon les projections de l’OMS, le nombre de consommateurs masculins devrait diminuer de deux millions entre 2018 et 2020 pour s’établir à 1,091 milliard, et de 4 millions entre 2020 et 2025 pour atteindre 1,087 milliard.

Cette tendance à la baisse est déjà observée chez les femmes depuis plusieurs années. Mais celle concernant les hommes est aussi importante, car ils représentent 82 % des 1,337 milliard de consommateurs mondiaux de tabac, souligne l’OMS.

..




Tout le monde peut il arrêter de fumer…?

Il n’y a aucune égalité face au tabac. Certes, le produit semble anodin, mais, il va développer chez chacun une dépendance plus ou moins grande.

Les produits du tabac sont des produits fabriqués entièrement ou partiellement à partir de feuilles de tabac et destinés à être fumés, sucés, chiqués ou prisés. Ils contiennent tous de la nicotine, un agent psychotrope qui entraîne une forte dépendance.

Bien que le tabagisme soit l’un des principaux facteurs de risque de plusieurs maladies chroniques, comme le cancer, les affections pulmonaires et les maladies cardiovasculaires, il est très répandu partout dans le monde. On estime à 75 000 le nombre de morts en France liés au tabac en 2019... Plusieurs pays disposent d’une législation qui limite la publicité en faveur du tabac, fixe un âge légal pour acheter du tabac et règlementent  les endroits où il est interdit de fumer.

De l’expérience même des fumeurs, le corps est très vite ‘marqué’ par le tabac : conscience de la toxicité du produit, perte du goût ou de l’odorat plus ou moins marqué, essoufflement, fatigue, conscience de la dépendance … Le registre est bien celui du non-conscient, puisque l’acte de fumer n’est pas un acte rationnel, ce dont chaque fumeur convient.

…alors tout le monde peut il arrêter ?… pas si sûr… mais tout le monde peut se faire accompagner et réfléchir au meilleur moyen de changer son comportement, jusqu’à l’apaisement (peut-être) d’une pratique redoutable…



2018, prix du tabac en France : vers un paquet à 10 Euros…

C’est effectivement l’objectif du gouvernement : à l’horizon 2020 le prix du paquet de cigarettes sera de 10 euros. En augmentation régulière et progressive depuis 2017, voir depuis toujours

(depuis 1990, le prix du tabac est passé de 1,5 euros à 7 euros)…

 

 

Sans être passéiste, le chiffre donne quand même le vertige : le paquet de cigarettes à 10 euros …!! Diable, fumer devient un luxe exorbitant.. non seulement c’est hors de prix mais en plus, ça fait du mal… il faut un acharnement et une constance incroyable désormais pour fumer…    respect !

Plus sérieusement, cela prouve à quel point l’acte de fumer est irrationnel : l’ancien fumeur que je suis a dit, lui aussi, une cigarette aux lèvres  » c’est pas bien de fumer… » La question n’étant plus de savoir comment s’arrêter de fumer mais plutôt  « quand…? »

Selon des chiffres annoncés ce lundi 28 mai 2018 par Agnès Buzyn (ministre de la Santé) « Un million de Français qui fumaient chaque jour ont arrêté en l’espace d’un an, s’est réjouie la ministre de la Santé, en insistant sur l’importance de l’augmentation des prix du tabac. En 2017, 26,9% des 18-75 ans fumaient chaque jour, contre 29,4% un an auparavant, selon des chiffres dévoilés par le ministère.  « Avec la hausse de la fiscalité, nous pouvons espérer que ces résultats soient pérennes. »  Une baisse conséquente. 

La France compte près de 16 millions de fumeurs. Un tiers des personnes de 15 à 85 ans (32 %) fume ne serait-ce que de temps en temps (36% des hommes et 28% des femmes). Entre 18 et 34 ans, près d’une personne sur deux fume. Le tabagisme concerne déjà un jeune de 15 à 19 ans sur trois (32 %). Sa prévalence atteint un maximum de 46 % chez les femmes de 20-25 ans et 55 % chez les hommes de 26-34 ans.(source : tabac infos service http://www.tabac-info-service.fr)

… des chiffres qui donnent le vertige aussi… mais pensez toujours qu il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon d’arrêter, il y aura la vôtre, car c’est la seule qui ai du sens…



arrêt du tabac : actualités

Le tabac tue plus de 7 millions de personnes par an dans le monde, la France compte environ 16 millions de  fumeurs (tabac infos)

Fumer est de plus en plus un marqueur social

Le pourcentage de fumeurs s’est accru chez les Français à faibles revenus et a baissé dans la population à haut niveau de revenus entre 2010 et 2016.

040ef81_SYD11_GLOBAL-SMOKING-_0511_11

Les ventes de cigarettes remontent malgré l’arrivée du paquet neutre

La hausse se chiffre à 3,6 % au premier trimestre pour le tabac à rouler ou à tuber.

La consommation en Allemagne était au même niveau qu’en France il y a dix ans. Aujourd’hui les fumeurs sont moins nombreux outre-Rhin alors que la publicité n’y est pas interdite. Il y a un gros travail de prévention auprès des jeunes, on citera par exemple la visite de centres de cancérologie. Est-ce que cela peut expliquer en partie la différence. Qu’en est-il de la prévention en France?

(le monde du 12/04/2017)

Paquet neutre et autres : les coups de gueule des buralistes « En France, on a pris le problème à l’envers, on harcèle les buralistes et les fumeurs » (Matthieu Meunier)

lemondedutabac.com

Paquet de cigarettes à 10 euros : la ministre de la Santé n’est « pas contre »

TABAGISME – Le prix du paquet pourrait brutalement augmenter pour passer à 10 euros pendant le mandat du président Macron.

LCI du 16/06/17

Tabac : le propriétaire de Lucky Strike s’offre Camel pour 46 milliards d’euros

Le cigarettier britannique British American Tobacco va prendre le contrôle de l’américain Reynolds. Le groupe européen deviendra ainsi le nouveau numéro un mondial du tabac.

17/01/2017

Moins de fumeurs chez les jeunes, mais la France fume encore trop

TABAGISME Avec un tiers de fumeurs, la fréquence du tabagisme en France reste élevée…

 l’Allemagne compte environ un quart de fumeurs (25%), comme l’Espagne, la Belgique et les Pays-Bas ; l’Italie et la Grande-Bretagne en comptent environ un cinquième »(20%),

20minutes santé du 30/05/2017

…voici piochés dans la presse  quelques articles récents autour du tabac… la France reste un gros consommateur de tabac et les législations contraignantes peinent à limiter la consommation.



Quel est le meilleur moment pour arrêter ?

Le meilleur moment  n’existe pas.

...C'est celui où vous vous sentez

prêt…!!

Réponse  qui correspond à la démarche du sevrage. L’arrêt du tabac , c’est un moment de rupture indispensable : qu’il soit organisé ou pris par hasard, ce moment est celui où vous franchissez le cap. Pour certains ce sera à l’occasion d’un évènement particulier (voyage, vacances, etc…), pour d’autres il devra être ancré dans le quotidien…mais un quotidien modifié. Faites vous confiance !  Parce que votre thérapeute vous accompagne,  la bonne façon d’arrêter, c’est la vôtre.

strasbourg18mai2007 (43)



Tabac , il vous parle, trouvez son expression

Tabac , choisissez qui vous parle…

 Le  tabac est toujours un objet personnel, il va pouvoir se présenter de bien des façons…

Détectez  celui qui vous correspond le mieux, comme une récompense, comme un plaisir , comme une résistance voir une rébellion, une attitude sociale, une aide aux actions,   ou une malédiction…. et, peut-être ,  un mélange de tout ça ?

Tabac quand tu nous parles…

 tabac et cendrier

– …c’est moi qui ai fumé tout ça ? …esprit es tu là ?

– je ne m’en suis même pas rendu compte d’avoir fumé tout ce tabac…

– en plus de ça j’ai la bouche pâteuse, mes vêtements puent...

–  ça coûte une fortune…

 

 

fumeur

….il faut absolument en griller une

– j’ai vraiment l’impression qu’elle m’aide à réfléchir..

–  moi je suis dans le village des Gaulois, je ne supporte pas qu’on me dicte ma conduite ,  je résiste encore et toujours…

–  vite, vite, je prends mon train dans quelques minutes, et pas question de fumer  pendant le trajet

– enfin !  Cette clope de la pause, l’occasion de retrouver les copains /copines

– et puis c’est convivial la clope,  on peut rencontrer des gens qu’on ignorerai autrement…

tête de mort en fumée

 

– comment  est-ce possible de fumer quand on sait tout le mal que ça fait ?

– fumer c’est pas bien

– arrêter de fumer, c’est juste une affaire de volonté…ben tiens !

 

 

 

fumer tue – …les dangers du tabac, bof !  même pas peur ! J’ai le droit ! Je suis libre !

– comment nier à ce point l’évidence et faire un pied de nez aux bien-pensants ?

– la malé-addiction  est tellement confortable…

– …et puis il y a toujours l’exemple de ceux qui sont capables de fumer deux cigarettes en soirée, et c’est tout !

-…d’ailleurs, j’ai bien connu le père YYY, celui qui a 90 ans et continue de fumer son paquet de gitanes par jour…

 

 

Le tabac est ambivalent : à chaque pensée on peut facilement attribuer son contraire tout aussi pertinent , positif ou négatif.. cela devient très destructeur.

Il convient de vous accompagner dans votre réflexion et vous aider à franchir le cap, grâce à l’ Hypnose Ericksonienne. L’idée, encore et toujours, est celle du changement

www.hypnoseparis.eu



Tabac : vos questions les plus fréquentes

Arrêt du tabac : …des réponses à vos questions les plus fréquentes

Question : avez-vous des trucs ou des moyens à me suggérer pour m’aider à cesser de fumer ?

Au moment du sevrage , vous pouvez respecter quelques règles élémentaires :

  • répondre à la demande orale : boire de l’eau , prendre un cure-dents , un bonbon (sans sucres), chewing-gum , bâton d’anis , etc… ( tout à zéro calories)
  • Manger sainement (crudités et fruits à volonté)
  • Prendre de grandes respirations pour assurer une bonne concentration d’oxygène dans le sang
  • faire de l’exercice, s’occuper, être actif , évacuer la tension qui peut être générée par le sevrage
  • obtenir le soutien de proches, ou de professionnels si nécessaire.
  • … et utiliser l’hypnose comme catalyseur de vos énergies.

Question : quels sont les symptômes de sevrage les plus fréquents lorsque l’on tente de cesser de fumer ?

Les symptômes de sevrage varient d’un ex-fumeur à l’autre. Certains ressentent plusieurs symptômes, tandis que d’autres en ont peu, ou pas.  Parmi les plus fréquents :

  • Tension, irritabilité, forte envie de fumer
  • Bouche et gorge sèches
  • Problèmes gastro-intestinaux
  • Gain de poids
  • Tremblements bénins, étourdissements occasionnels, maux de tête légers
  • Insomnie, fatigue, difficulté de concentration.

…les symptômes ne sont pas continus et vont progressivement s’atténuer. Les actions que vous apporterez permettront de combattre efficacement ces signes. Pour un sevrage, quel qu’il soit , il faut compter un minimum de 3 semaines pour stabiliser les effets.

Question : est-ce que le sevrage du tabac peut être dangereux pour certaines personnes ? Y’a-t-il risque d’arrêt cardiaque ou de dépression, par exemple ?

Dans presque tous les cas, les risques sont beaucoup plus grands en continuant à fumer.

Question : existe-t-il des groupes de soutien pour m’aider à cesser de fumer ?

Vous trouverez des groupes de soutien dans les centres d’addictologie  (cf www.tabac-infoservice.fr).. ou du soutien individuel auprès des thérapeutes. Les démarches sont complémentaires.

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon d’arrêter, il aura la vôtre, celle qui sera la plus pertinente… l’essentiel étant le résultat, l’important est de vous faire accompagner , si vous le jugez pertinent. L’hypnose thérapeutique est un magnifique outil pour vous permettre de réussir.

www.hypnoseparis.eu



Arrêter de fumer : quand le projet devient porteur…

Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer

Une nouvelle étude chez les plus de 60 ans le démontre :

d’après  Jacques Le Houezec (18/06/13)
Cet article a été publié dans le Swaps n°69. Il rend compte du premier colloque commun Cnam/AIDES/vih.org organisé le 29 novembre 2012 au Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris.

Voici les informations scientifiques concernant ce « jamais trop tard »…Il est pour une fois parfaitement réjouissant de constater que l’on peut améliorer son espérance de vie.

L’étude de Doll et Peto publiée en 1984 sur les habitudes en matière de tabac de médecins britanniques suivis pendant 40 ans et d’autres études parus depuis ont confirmé que le tabagisme provoque un risque majeur de mort prématurée et que cela concerne un fumeur sur deux.

En fait, la suite de l’étude de Doll et Peto montre qu’il s’agit plutôt de deux fumeurs sur trois qui meurent prématurément du tabac. Cette méta-analyse porte sur 17 études réalisées dans 7 pays. Dans toutes ces études, le tabagisme actuel était associé à une augmentation de la mortalité, toutes causes confondues, et la mortalité relative (MR) par rapport à celle des non-fumeurs était entre 1,2 et 3,4 dans les différentes études.

Pour la méta-analyse la mortalité relative est un peu plus élevée chez les hommes [MR = 1,90 ; IC95 : 1,72-2,10 ; p = 0,009] que chez les femmes [MR = 1,80 ; 1,59-2,04 ; p < 0,001]).

La mortalité relative diminue avec l’âge,

  • 1,94 (1,57-2,40) pour les 60 à 69 ans,
  •  1,86 (1,55-2,22) pour les 70 à 79 ans
  • 1,66 (1,30-2,12) pour les 80 ans et plus.

Pour les ex-fumeurs, la mortalité relative (1,34 ; 1,28 et 1,40) diminue aussi avec l’âge  (1,54, 1,36 et 1,27) respectivement dans les trois classes d’âges mentionnées ci-dessus. Pour les exfumeurs, la réduction du risque est de 27% (1,83-1,34 ; 1,83).

Dans les trois classes d’âge de cette même population, la réduction du risque est de 21% (60 à 69 ans), 27% (70 à 79 ans) et 23% (80 ans et plus), montrant ainsi que le bénéfice de l’arrêt persiste même lorsqu’il est réalisé à un âge avancé. Dans tous les cas, cette réduction du risque s’accroît bien évidemment avec la durée de l’abstinence, ceux ayant arrêté avant 40 ans réduisent considérablement ce risque, voire n’en subissent aucune conséquence.

 

…vous voyez le dicton est bien respecté :  » il n’est jamais trop tard pour bien faire… »

arrêter de fumer devient un projet..

arrêter de fumer devient un projet..

 

www.hypnoseparis.eu



Rentrée… Pensez aux bonnes résolutions

… et  pour cette rentrée  , voici venir le temps des bonnes résolutions . Bien plus qu’un mythe ou un vœu pieu , il s’agit au cours de cette rentrée de se réorganiser…

C’est la rentrée ! Pensez donc , 5 , 10 , 15 , 20 (voir plus… ) années , déjà , que vous fumez : ça fait un bail et cette cigarette , comme un coucou affectif s’est installée dans tous les endroits possibles de votre existence.

…et si cette année , vous décidiez de vous y mettre ?

Chaque personne aura sa méthode spécifique pour arrêter : certains le feront sur un simple coup de tête , d’autres devront s’organiser . Le rôle du thérapeute qui vous accompagne dans ce sevrage n’est pas de vous contraindre en quoi que ce soit , il n’a pas ce pouvoir , mais bien de vous accompagner dans le changement  indispensable, pour cette rentrée .

Le mythe ou l’illusion qui consiste à imaginer que le cerveau est malléable ou suggestible à ce point est  pratique : cela permet de déléguer au praticien la décision d’arrêter. En plus cela permet  également de lui offrir,  à ce même praticien,  une baguette magique prête à l’emploi : il  va avoir le pouvoir de vous faire arrêter, ce pratricien  sans même votre consentement , il lui suffit d’aller bricoler vos neurones dans votre cerveau .

comme dirait la pub : PRÉJUGÉ !!!

 

 la rentrée : arrêtez les prejugés !

préjugé !!!

L’accompagnement par l’hypnose est de vous permettre le changement nécessaire : couper progressivement les liens et les rituels liés au tabac , désinvestir l’objet cigarette de tout affectif et préparer l’après tabac…

Si la cigarette est puissante  c’est parce qu’elle est investie de puissance affective mais aussi parce que la nicotine  et aussi tous les produits dérivés élaborés au cours de la combustion du tabac sont de puissants produits addictifs : il y a en permanence une ambivalence, une ambiguité entre les deux , affectif et addiction. L’idée sera de se séparer de cette ambivalence .

 

 

Alors , pour cette rentrée , il s’agit de mettre à profit cette belle énergie du démarrage pour donner le coup de pouce nécessaire : allez , c’est parti !!

 

 

falaise

la rentrée : c’est parti !

 

 

www.hypnoseparis.eu

 



-->