Catégorie : Non classé

Tout le monde peut il arrêter de fumer…?

Il n’y a aucune égalité face au tabac. Certes, le produit semble anodin, mais, il va développer chez chacun une dépendance plus ou moins grande.

Les produits du tabac sont des produits fabriqués entièrement ou partiellement à partir de feuilles de tabac et destinés à être fumés, sucés, chiqués ou prisés. Ils contiennent tous de la nicotine, un agent psychotrope qui entraîne une forte dépendance.

Bien que le tabagisme soit l’un des principaux facteurs de risque de plusieurs maladies chroniques, comme le cancer, les affections pulmonaires et les maladies cardiovasculaires, il est très répandu partout dans le monde. On estime à 75 000 le nombre de morts en France liés au tabac en 2019... Plusieurs pays disposent d’une législation qui limite la publicité en faveur du tabac, fixe un âge légal pour acheter du tabac et règlementent  les endroits où il est interdit de fumer.

De l’expérience même des fumeurs, le corps est très vite ‘marqué’ par le tabac : conscience de la toxicité du produit, perte du goût ou de l’odorat plus ou moins marqué, essoufflement, fatigue, conscience de la dépendance … Le registre est bien celui du non-conscient, puisque l’acte de fumer n’est pas un acte rationnel, ce dont chaque fumeur convient.

…alors tout le monde peut il arrêter ?… pas si sûr… mais tout le monde peut se faire accompagner et réfléchir au meilleur moyen de changer son comportement, jusqu’à l’apaisement (peut-être) d’une pratique redoutable…



2018, prix du tabac en France : vers un paquet à 10 Euros…

C’est effectivement l’objectif du gouvernement : à l’horizon 2020 le prix du paquet de cigarettes sera de 10 euros. En augmentation régulière et progressive depuis 2017, voir depuis toujours

(depuis 1990, le prix du tabac est passé de 1,5 euros à 7 euros)…

 

 

Sans être passéiste, le chiffre donne quand même le vertige : le paquet de cigarettes à 10 euros …!! Diable, fumer devient un luxe exorbitant.. non seulement c’est hors de prix mais en plus, ça fait du mal… il faut un acharnement et une constance incroyable désormais pour fumer…    respect !

Plus sérieusement, cela prouve à quel point l’acte de fumer est irrationnel : l’ancien fumeur que je suis a dit, lui aussi, une cigarette aux lèvres  » c’est pas bien de fumer… » La question n’étant plus de savoir comment s’arrêter de fumer mais plutôt  « quand…? »

Selon des chiffres annoncés ce lundi 28 mai 2018 par Agnès Buzyn (ministre de la Santé) « Un million de Français qui fumaient chaque jour ont arrêté en l’espace d’un an, s’est réjouie la ministre de la Santé, en insistant sur l’importance de l’augmentation des prix du tabac. En 2017, 26,9% des 18-75 ans fumaient chaque jour, contre 29,4% un an auparavant, selon des chiffres dévoilés par le ministère.  « Avec la hausse de la fiscalité, nous pouvons espérer que ces résultats soient pérennes. »  Une baisse conséquente. 

La France compte près de 16 millions de fumeurs. Un tiers des personnes de 15 à 85 ans (32 %) fume ne serait-ce que de temps en temps (36% des hommes et 28% des femmes). Entre 18 et 34 ans, près d’une personne sur deux fume. Le tabagisme concerne déjà un jeune de 15 à 19 ans sur trois (32 %). Sa prévalence atteint un maximum de 46 % chez les femmes de 20-25 ans et 55 % chez les hommes de 26-34 ans.(source : tabac infos service http://www.tabac-info-service.fr)

… des chiffres qui donnent le vertige aussi… mais pensez toujours qu il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon d’arrêter, il y aura la vôtre, car c’est la seule qui ai du sens…



-->